La vie de famille avec un enfant aveugle

Submitted by marieke on Mon, 03/12/2018 - 15:28
Sa petite sœur est née quand Natacha de Montmollin, aveugle de naissance, avait 2 ans et demi. Elle a fait sa connaissance en la « tripotant », ce qu'un bébé adore! Tout doucement, elle a « exploré » le bébé. Regarde maman ses petits pieds, ses petites mains …Le lien s’est ainsi fait facilement entre les deux sœurs. Elles sont très différentes, mais elles se complètent. Bien sûr il y a eu des disputes, mais pas trop, des jalousies d’un côté comme de l’autre, mais rien de bien grave.
 
J’ai toujours utilisé le verbe regarder, même si pour elle cela veut dire toucher, écouter, sentir. Pour nous aussi, quand nous regardons un objet, il nous arrive souvent de vouloir aussi le toucher, le sentir, regarder est plus que seulement « voir ».
 
Un jour, notre promenade nous a amenés vers une ferme, où il y avaient des chevaux. La cadette, 2 ans à l’époque, a commencé à courir vers les chevaux, mais à mi-chemin elle s’est arrêtée et a dit « viens » à sa soeur et a tendu son bras. Elle a pris la main de sa grande sœur et elles ont couru ensemble vers les chevaux. Je me suis rendu compte qu’elle avait compris que sa sœur ne pouvait pas voir ces animaux.
 
Plus tard, elle lui a souvent décrit les objets, et nous avons toujours tenté d'être le plus précis possible dans notre langage, donc « ce truc est à côté de ce machin là-bas » ne fait pas partie de notre vocabulaire!
 
Quand elle ne peut pas toucher l’objet en question, nous utilisons des comparaisons: plus petit que notre chien, aussi doux que le pelage du chat etc. Ainsi, nous avons essayé de donner un contenu le plus réel possible aux mots qu’elle utilise. Mais nous sommes quand même passés à côté de beaucoup de termes, qu’elle utilisait donc faux, et les avons rectifiés à chaque fois que nous nous en rendions compte.
 
Et peut-être il y a encore de ces mots « non conformes à la réalité", je ne sais pas …
 
 

Étiquettes